Le membre de la Commission européenne du Sénat français Christophe André Frassa trouve la situation des sanctions de l’UE contre le peuple russe absurde et estime que cela ne va pas durer longtemps.

« Pour ma part, j’ai toujours désapprouvé la situation absurde où nous sommes lors que je parlais des sanctions à l’égard des personnes (russes), car empêcher des personnes de venir à la table des négociations conduit à une situation incorrecte », a déclaré Frassa lors de la réunion avec le chef du Conseil des Affaires internationales du Conseil de la Fédération Konstantine Kosatchev.

Frassa a remarqué que cette position – sur l’inadmissibilité des sanctions concernant les personnes russes – est soutenue pour le moment par une minorité au Sénat français.

« Nous sommes plusieurs personnes, nous essayons de promouvoir ce point de vue, je dirai qu’il n’est pas inutile de rappeler notre position à chaque fois », a-t-il souligné.

Etiquette: ; ;