Lors de son déplaement à Calais (nord du pays), Emmanuel Macron a exprimé sa confiance «sans faille» aux forces de l’ordre

mises en cause par des associations de défense des migrants, fustigeant des «mensonges», et a appelé les militants associatifs à la responsabilité.

« Aucun manquement à la déontologie ne sera toléré » et « si manquement il y a, des sanctions seront prises », a assuré le président de la République, lors d’une prise de parole devant les forces de l’ordre à Calais où il est en déplacement ce mardi. Emmanuel Macron a aussi annoncé qu’une « prime exceptionnelle de résultat » sera attribuée en 2018 pour les forces de l’ordre affectées dans le Calaisis et appelé « toutes les associations à la responsabilité » dans leur action vis-à-vis des migrants.

Emmanuel Macron, qui a visité un centre de migrants à Croisilles a vivement encouragé «les forces de l’ordre» mais également les « services de l’Etat » dans leur travail. « Je veux d’abord vous exprimer mes remerciements et la reconnaissance de nos concitoyens pour le travail que vous effectuez, jour après jour. Travail remarquable, mais peu connu. Parfois décrié. Souvent caricaturé. Les approximations sur votre action à Calais, parfois les mensonges, souvent les manipulations, ne visent au final qu’un seul but : mettre à mal la politique mise en œuvre par le gouvernement ».

Etiquette: ; ;