A Tarascon (sud du pays) une surveillante de la prison a subi une agression de la part d’un détenu, suivi pour radicalisation, qui lui a porté un coup de poing au visage, a-t-on appris de sources concordantes.

Le détenu, incarcéré pour une affaire de vol, était « suivi au niveau local au titre de la radicalisation et présentait des troubles du comportement », a précisé une source de l’administration pénitentiaire. La surveillante a été conduite à l’hôpital, où elle devait être examinée, et le personnel de l’établissement, en plein mouvement national de protestation, a lancé une opération « prison morte », ont précisé des sources syndicales.

Etiquette: ;