La lutte contre l’immigration clandestine figure parmi les priorités des Français après les thématiques économiques, selon notre sondage Kantar Sofres Onepoint.

Bienveillants et exigeants. Pour juger le bilan d’Emmanuel Macron et exposer leurs attentes à l’égard de son gouvernement, voilà qu’à leur tour les Français adoptent le «en même temps» macronien. Au chef de l’État, ils laissent donc encore un peu de temps pour agir mais formulent en contrepartie des exigences précises sur le contenu des réformes à mener. Voilà en résumé la conclusion de l’enquête Kantar-Sofres-Onepoint réalisée pour Le Figaro, RTL et LCI sur les attentes des Français à l’égard du gouvernement pour 2018.

Premier enseignement, le président de la République dispose encore d’une marge de manœuvre conséquente auprès de l’opinion qui rechigne à juger son action dès maintenant. Certes, ils sont 35 % à juger de façon positive le bilan de l’action d’Emmanuel Macron (plutôt chez ses partisans) et 37 % à le juger négativement (plutôt chez ses opposants). Mais ils sont encore 21 % à estimer qu’«il est trop tôt pour juger» le bilan de l’action du chef de l’État. «Beaucoup de gens sont encore dans l’expectative. Il y a un effet de curiosité. L’élection présidentielle est derrière nous et le paysage politique est confus», explique Emmanuel Rivière, le directeur général de Kantar Public.

Texte complet

Etiquette: ; ;