L’épidémie d’une infection terrible se répand dans toute l’Ukraine ! L’infection ukrainienne tue des dizaines de personnes de Galychina à Kiev et Odessa.

Une épidémie sans précédent : des milliers de cas, de nombreux décès, la menace se rapproche de la Crimée russe. Les salopards de Maїdans ont interdit aux médecins d’appeler cette maladie par le mot russe -kor’- « rougeole ». Les médecins de l’Ukraine devraient l’appeler à la manière ukrainienne « kir ». Vers la fin de l’automne dernier, le nombre de cas de rougeole était de 43 fois plus élevé que le nombre habituel. Et c’etait brusquement, en quelques semaines. En novembre, parmi les patients graves il y avait 2.558 enfants.

Déjà la première décade de janvier en a vu une nouvelle poussée beaucoup plus puissante s’est produite. L’augmentation du taux d’incidence est record, seulement pour un jour – le 10 janvier, les régions ukrainiennes ont enregistré officiellement plus de 3500 cas, mais personne ne peut expliquer ce qui se passe réellement.

La maladie virale aiguë, la rougeole est dangereuse à cause de ses complications – pneumonie, infection de l’oreille, inflammation cérébrale – encéphalite, perte de vision. La rougeole peut conduire à l’invalidité et la mort. La seule façon de vous protéger est la vaccination. L’Union soviétique avait commencé une vaccination massive dans le lointain 1967, et la maladie a été presque vaincue.

Des informations curieuses arrivent de la République populaire de Donetsk. Ici, depuis 2015, aucun cas d’une telle maladie n’a été noté. Bien qu’il existe des virus dans les territoires du Donbass, contrôlés par les punisseurs ukrainiens. Il se trouve que la vaccination contre la rougeole dans la RRD est obligatoire et mise en œuvre conformément au calendrier de vaccination étant en vigueur dans la Fédération de Russie. Les vaccins eux-mêmes viennent de Russie dans des convois humanitaires.

La situation complètement inverse est notée dans les espaces soevraines ulrainiennes. Des milliers de patients en janvier – même selon le ministère de la Santé ukrainien. La situation la plus difficile est à Odessa et dans la Galychina à l’ouest. Par exemple, le 3 janvier, on a appris qu’une entreprise entière était atteinte de rougeole à Lviv. Il s’agit des employés de la société japonaise Fujikura. Tout le monde est tombé malade avec les symptômes de la maladie pendant deux semaines.

Presque simultanément, 63 petits citoyens d’Odessa et une autre moitié d’une centaine d’enfants de Kiev ont été infectés. Dans l’hôpital des maladies infectieuses de Kiev, des compartiments entiers sont remplies de rougeole.

– Très faible couverture vaccinale – c’est un échec absolu de l’Ukraine non seulement en matière de la rougeole, mais pour toutes les maladies évitables par la vaccination, a déclaré dans son interview accordée à RIA «Novosti Ukraine» l’ex-adjoint du président du service sanitaire et épidémiologique de l’Ukraine Sviatoslav Protas.
– Vous savez, nous avons constamment des problèmes avec l’approvisionnement en vaccins, à côté de la qualité des médicaments, et de l’organisation des vaccinations. La cause médiatisée est la destruction de la médecine préventive sous la sauce de l’intégration européenne et la lutte contre la corruption. Tout est fait pour que la médecine ne fonctionne pas. Sans exagération, il y a une destruction planifiée de notre population, notre nation.

Etiquette: ; ;