Le Premier ministre turc, Binali Yildirim, considère que les récentes déclarations du représentant des Etats-Unis sur la question syrienne témoignent les désordre dans les têtes des dirigeants américains.

Cette opinion, il l’a exprimée jeudi lors d’un discours à Ankara, qui a été diffusé par la chaîne de télévision TRT.

«L’Amérique doit supprimer cette confusion dans l’esprit sur l’avenir de la région et d’agir pour la paix et le rétablissement de la loi et de l’ordre avec la Turquie. Des déclarations contradictoires arrivent de leur part les trois derniers jours. D’abord, ils parlent de la création d’une armée à la frontière, puis ils notent n pas avoir dit cela. C’est un signe de confusion des pensées », a déclaré le Premier ministre. Il a ajouté qu’Ankara « ne permettra pas la création d’une armée terroriste vers ses frontières et prendra immédiatement toutes les mesures nécessaires », et « les actions des Etats-Unis en Syrie contredisent les accords des alliés « .

Plus tôt, le chef dun département pour des relations publiques pour l’opération « Inhérente Resolve » le colonel Thomas Veale avait déclaré que les Etats-Unis «préparerions le service frontalier de sécurité syrienne» d’environ 30 mille de combattants de la coalition kurde principalement – « Forces de la Syrie démocratique », qui comprend des groupes qui sont considérés comme des terroristes en Turquie. Le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson a souligné mercredi soir que les Etats-Unis « ne créent pas de forces de sécurité à la frontière » de la Syrie et de la Turquie, et a également qualifié la déclaration précédente sur ce sujet de réserve.

Ankara, de manière très sévère, a commenté l’initiative de créer des «forces de sécurité frontalières» et a promis de détruire complètement cette menace à ses frontières.

Etiquette: ; ;