Latifa Ibn Ziaten, la mère d’Imad, première victime de Mohammed Merah en 2012 a porté sa candidature au prix Nobel de la paix 2018.

Sur twitter, elle appelle à la mobilisation.

Depuis le drame, Latif Ibn Ziaten se déplace à la rencontre des jeunes et des parents pour les sensibiliser à la radicalisation. Elle a déjà reçu la Légion d’Honneur des mains de François Hollande en 2016.

Elle est la mère de cinq enfants, quatre garçons et une fille, dont Imad ibn Ziaten, sous-officier du 1er régiment du train parachutiste de Francazal, à côté de Toulouse, assassiné par le terroriste Mohammed Merah le .

Après la mort de son fils, elle se rend aux Izards, une cité du nord-est de Toulouse où vivait l’assassin de son fils. Elle y croise un groupe de jeunes garçons qui traînent au pied des tours et qui l’interpellent et lui disent que « le terroriste était “un héros, un martyr de l’islam”. » En apprenant son identité, ils s’excusent.

Etiquette: ;