Deux civils indiens ont été tués et 10 autres blessés le 19 janvier lors d’affrontements éclatés entre les armées pakistanaise et indienne, dans le district contesté du Cachemire.

Un communiqué de la police indienne souligne que des affrontements ont éclaté, vendredi, entre des soldats indiens et pakistanais, causant la mort de deux civils, dont une femme, dans un village relevant du district de Jammu-et-Cachemire.

Dix autres civils ont été blessés par les tirs de l’armée pakistanaise, relève le communiqué.

L’armée pakistanaise a indiqué, jeudi, dans un communiqué, que les forces indiennes avait visé des villages frontaliers dans le district du Cachemire, faisant 2 morts et 5 blessés parmi les civils.

L’Inde et le Pakistan avaient signé, en 2003, une trêve pour cesser le feu au niveau de la ligne frontalière. Cependant, la trêve a été violée à plusieurs reprises.

L’Inde a enfreint 100 fois le cessez-le-feu, depuis le début de cette année, faisant 9 morts de la partie pakistanaise, selon le ministère pakistanais des Affaires étrangères.

En 2017, l’Inde avait enfreint la trêve 1900 fois. Ses attaques avaient fait 78 morts pakistanais.

Les habitants de Jammu-et-Cachemire réclament la séparation de l’Inde et l’annexion au Pakistan depuis l’indépendance en 1947 et le partage du Cachemire entre les deux pays voisins, occupés auparavant par le Royaume-Uni.

Dans les trois guerres ayant opposé l’Inde et le Pakistan en 1948, 1965 et en 1971, le bilan s’élève à 70 mille morts des deux côtés.

Etiquette: ;