Le 19 janvier, le groupe d’observateurs a publié 78 pages de messages électroniques de Hillary Clinton, dont trois contenaient des informations secrètes.

Certaines lettres indiquent que l’ancienne secrétaire d’État était au courant des problèmes de sécurité potentiels et de son serveur privé de courrier .

Le Département d’État a transmis de nouveaux courriels à l’enquête sur l’affaire de la correspondance privée de Clinton en vertu de la « Freedom of Information Act ». Le procès de cette affaire est mené par le juge de district américain James Boasberg.

Boasberg a ordonné au Département d’État de terminer le traitement des 72 000 pages restantes, restaurées par le FBI lors de l’enquête sur le serveur privé de courrier de Clinton avant le 28 septembre 2018.

Les enquêteurs judiciaires ont déclaré que les nouveaux courriels semblent se rapporter à ceux que Clinton avait tenté de cacher ou de retirer.

Etiquette: ;