C’est samedi ce soir que se déroule en France et dans certains pays francophones, la deuxième Nuit de la lecture.

Une manifestation qui, l’an passé, avait rassemblé plus de 250 000 personnes et à laquelle participent pour cette nouvelle édition environ 2 000 établissements qui font nocturne jusqu’à demain matin dimanche.

Librairies, bibliothèques, hôpitaux, prisons, maisons de retraite et théâtres ouvrent  leurs portes en grand et proposent, dès ce soir, gratuitement, plus de 4 000 rencontres à Paris et en régions.

C’est presque quatre fois plus que pour la première édition qui déjà avait eu un beau succès. Avec plus de participants en 2018, l’événement s’annonce très prometteur et ce sera « une nuit de lecture à voix haute », comme l’a annoncé le parrain cette année l’écrivain Daniel Pennac.

De fait, les auteurs sont nombreux à participer parmi lesquels Dany Laferrière, Alice Zeniter ou encore Pierre Lemaitre.

Au-delà des rencontres, certains rivalisent d’imagination avec des lectures en pyjama, sous la couette avec lampe de poche, des jeux d’écritures, voire des animations de dégustations autour du livre.

Qu’on y passe quelques minutes, ou qu’on y reste jusqu’à l’aube, la Nuit de la lecture se veut avant tout festive et souhaite susciter toutes les curiosités, pour s’amuser et partager les mots. Une bonne résolution pour commencer l’année.

Etiquette: ;