Voilà qui ne va pas faciliter les négociations entre les surveillants de prison et le ministère de la Justice. Deux surveillants de la prison de Longuenesse (Pas-de-Calais) ont été agressés, dimanche en fin de journée, par un détenu et conduits à l’hôpital.

Selon la direction de l’administration pénitentiaire, l’auteur des faits aurait utilisé un pied de table et les aurait touchés au bras. « L’agression a eu lieu vers 18h30 et les deux victimes sont un surveillant et une surveillante », a confirmé Yannick Lefebvre, du syndicat Ufap-Unsa.

Près de 4.000 agressions en 2017

Les 188 établissements pénitentiaires français font l’objet d’un mouvement social depuis le 11 janvier et l’agression, à l’arme blanche par un détenu radicalisé de trois surveillants de la prison de Vendin-le-Vieil, déjà dans le département du Pas-de-Calais.

A LIRE : France : un nouveau coup d’agression contre un employé de prison

Les syndicats de surveillants ont appelé, depuis, au blocage des prisons. Les négociations menées par le ministère de la Justice ont échoué ce week-end après que la Chancellerie a notamment proposé l’embauche de 1.100 surveillants supplémentaires sur quatre ans, dont 100 dès 2018. En 2017, 3.923 agressions physiques ont eu lieu dans les établissements.

Etiquette: