Un rapport du service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion sociale s’inquiètent que les citoyens les plus pauvres voient leurs droits régulièrement bafoués.

ous les deux ans, le service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion sociale publie un rapport sur la situation des Belges les moins favorisés. Dévoilé par Le Soir, il met cette année en avant le fait que les droits fondamentaux des citoyens les plus pauvres sont régulièrement bafoués.

Pour ce faire, l’instance publique indépendante a sondé des personnes concernées, qui se sentent, disent-ils, des « citoyens invisibles ». Les témoins soulignent notamment à quel point leur vie privée est bafouée par les contrôles réguliers des services sociaux (frigidaires, armoires et chambres à coucher inspectés), mais aussi les montants croissants demandés pour avoir accès à des documents administratifs (carte d’identité, accès à la justice…).

Etiquette: ;