Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a indiqué, dimanche, que son pays achèverait, le plus tôt possible, l’opération du « Rameau d’Olivier », lancée samedi contre les terroristes dans la ville syrienne d’Afrin.

C’est ce qu’Erdogan a déclaré, dans un discours prononcé dans la province de Bursa, dans l’Ouest du pays.

A LIRE : Syrie : la Turquie lance l’opération « Rameau d’olivier » contre l’enclave kurde d’Afrin

Dans ce contexte, le président turc a relevé que « Si Dieu le veut, nous achèverons l’opération du « Rameau d’Olivier » dans un laps de temps très court».

Et Erdogan d’ajouter « je vois comment les éléments des organisations terroristes PYD et PKK sont en train de fuir, ils fuiront et nous continuerons à les pourchasser».

Erdogan a assuré, d’autre part, que l’opération terrestre à Afrin se poursuit, sans arrêt.

Le président turc a ajouté, commentant l’opposition du Parti démocratique des Peuples (HDP) à l’opération du « Rameau d’Olivier » que « nous prenons des positions nationales et nous défendons nos frontières contre les agressions, tandis que vous nous attaquez de l’intérieur ».

Il a mis en garde, dans ce sens, contre les appels aux protestations (par le HDP), contre l’opération du « Rameau d’Olivier », qu’il qualifie de « lutte nationale à laquelle personne n’a le droit de s’y opposer ».

S’adressant à l’organisation terroriste du « PYD », Erdogan a indiqué « vous ne pourrez pas vaincre la Turquie et le peuple turc en vous vantant d’obtenir l’appui et les armes américains ».

Etiquette: ;