Sipan Hemo a déclaré que la résistance «juste et légitime» continuerait face à la tentative d’invasion d’Efrîn, où l’Etat turc a commis des massacres civils et a déclaré : «La victoire sera certainement la nôtre».

Le Commandant Général des YPG (Détachement de l’auto-défense de peuple des Kurdes), Sipan Hemo, a déclaré que le travail des médias turcs était «de créer les bases de l’invasion d’Efrîn» et qu’ils insistaient pour que les civils massacrés soient considérés comme des combattants. Hemo a dit : «Mais la vérité est qu’Erdogan vise des villages et des villes et massacre des civils».

L’armée turque envahissante a lancé une attaque sur Efrîn le 19 janvier avec 72 avions de chasse. L’attaque s’est poursuivie les deuxième et troisième jours et l’Etat turc a tué plus de 10 civils et des dizaines de blessés à ce jour. L’invasion turque, ayant reçu l’approbation de la Russie pour tuer des femmes et des enfants, tente d’entrer dans Efrîn par la terre depuis hier.

Sipan Hemo a déclaré que l’Etat turc veut poursuivre l’invasion commencée à Jarablus en avançant de 30 km dans Efrîn et a ajouté: « Erdoğan veut étendre son contrôle et s’installer avec les Frères Musulmans (Ikhwan al Muslimin) dans ces zones. Il veut se réaffirmer dans la crise en Syrie. Il a lancé une démonstration de force, et il essaie de le faire au cours de l’invasion des terres kurdes. ».

Peu de temps après le lancement de la tentative d’invasion, les médias de guerre spéciaux turcs ont commencé à servir des histoires concernant les forces YPG-YPJ qui attaquaient Kilis et Hatay avec des roquettes.

Hemo a qualifié ces histoires d ‘«absurdité absolue» et a nié les allégations : «Nos unités n’ont pas visé Kilis, ni aucune autre province. Une telle absurdité, ce n’est certainement pas le cas. Ces allégations publiées dans les médias turcs ne visent qu’à légitimer l’invasion d’Efrîn. Nous n’avons pas non plus ciblé l’hôpital d’Azaz de quelque manière que ce soit. Il est fort possible que l’État turc ait délibérément pris pour cible ces hôpitaux parce qu’il y a des pertes importantes. Ces attaques pourraient également avoir été menées par les avions turcs».

Hemo a souligné que des allégations similaires avaient également été dites avant l’invasion de Jarablus.

Selon M. Hemo, Erdoğan cible des villages et des villes et massacre des civils : «Aucune des informations publiées dans les organes de presse sous le contrôle d’Erdoğan n’a de lien avec la vérité. Ce qui se passe aujourd’hui à Efrîn, c’est le ciblage direct et le massacre de civils. De plus, ce média est celui qui a tenté de créer la base de l’invasion d’Efrîn et de ces massacres pendant deux mois.

Le fait est qu’Erdoğan appelle les civils qu’il a massacrés les «combattants» parce qu’il voit tous les Kurdes comme des combattants. C’est ainsi qu’il pense avoir le droit de tuer n’importe quel Kurde. C’est pourquoi il insiste pour appeler les civils qu’il a massacré les «combattants» et les «soldats». Mais la vérité est, qu’Erdoğan cible les villages et les villes et massacre les civils».

 

Etiquette: ; ; ;