Englué dans une crise économique, les autorités vénézuéliennes ont convoqué mardi une élection présidentielle anticipée à laquelle le chef de l’Etat Nicolas Maduro va se représenter pour tenter de profiter de la dynamique électorale favorable et des divisions de l’opposition.

« Avant le 30 avril, doit se tenir une élection présidentielle au Venezuela », annonce le décret proposé par le numéro deux du pouvoir vénézuélien Diosdado Cabello et adopté à l’unanimité par l’Assemblée constituante acquise à Nicolas Maduro.

Etiquette: ;