La nouvelle session de pourparlers de paix sur la Syrie démarrant demain à Vienne sous l’égide de l’ONU constitue « le dernier espoir » de trouver une solution politique au conflit qui ravage le pays depuis 2011, a estimé aujourd’hui le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

« Il n’y a pas aujourd’hui une perspective politique qui se présente sauf, et c’est le dernier espoir, la réunion qui va se tenir à Vienne demain sous l’égide des Nations unies où l’ensemble des parties prenantes seront présentes, et où, j’espère, un agenda de paix pourra être dessiné », a-t-il déclaré devant l’Assemblée nationale.

Etiquette: