L’absence de certains groupes invités à la conférence de paix qui vient de débuter aujourd’hui à Sotchi, n’aura vraisemblablement pas d’impact sur son déroulement ni sur son travail, a déclaré lundi le Kremlin.

« Le fait que certains représentants du processus actuellement en cours en Syrie n’y participent pas n’est pas susceptible d’empêcher ce congrès d’aller de l’avant et ne peut pas le saboter sérieusement », a dit le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, lors d’une conférence téléphonique.

L’envoyé spécial de l’Onu pour la Syrie, Staffan de Mistura, dirigerait une nouvelle commission constitutionnelle qui doit être créée lors de cette réunion, rapporte par ailleurs l’agence de presse Interfax citant lundi matin des documents officiels.

Etiquette: ; ;