Les forces de sécurité philippines ont capturé le chef de file de la rébellion armée maoïste sur ordre du président Rodrigo Duterte qui a décidé de viser les dirigeants de la guérilla après l’échec des pourparlers de paix.

Rafael Baylosis est le premier dirigeant d’envergure capturé après que Manille a annoncé à la fin de l’année dernière avoir mis fin aux discussions.

Le Front démocratique national (NDF), bras politique de la rébellion maoïste, a dénoncé cette arrestation qu’il a qualifiée d’illégale et d’atteinte à l’immunité accordée Rafael Baylosis en raison de sa contribution aux efforts de paix.

Rafael Baylosis a été libéré en 2016 en compagnie de 17 autres dirigeants rebelles afin qu’il puisse se rendre aux Pays-Bas où se déroulaient les négociations avec le pouvoir central.

Etiquette: