Il n’y aura pas d’accord commercial entre l’UE et les Etats-Unis si l’administration Trump maintient sa menace de se retirer de l’accord de Paris sur le climat, a déclaré jeudi un ministre français.

S’exprimant devant le parlement, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne, a déclaré: « L’une de nos principales revendications est que tout pays qui signe un accord commercial avec l’UE devrait mettre en œuvre l’accord de Paris sur le terrain. Pas d’accord de Paris, pas d’accord commercial. Les États-Unis savent à quoi s’attendre.  »

En juin 2017, le président américain Donald Trump a annoncé son intention de se retirer de l’Accord de Paris; un mouvement qu’il ne peut que formaliser en 2020, selon les règles de l’accord. Il s’est également détourné des politiques conçues pour respecter les engagements américains envers l’accord.

Les pourparlers entre les États-Unis et l’UE sur le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TTip) ont échoué en 2016 et n’ont pas réussi à reprendre sous l’administration Trump, les deux parties ne voulant pas en discuter l’année dernière.

En mai 2017, Trump et le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, ont convenu de mettre en place un «plan d’action» sur le commerce et ont exprimé le désir de dépasser leurs divergences.

La déclaration de Lemoyne, si elle représentait la politique européenne, constituerait un obstacle supplémentaire aux pourparlers.

Etiquette: ; ;