Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a souligné, dimanche, que sa visite officielle, représente une opportunité importante pour faire la lumière sur les valeurs humaines communes et pour adresser des messages de paix et d’amitié.

Erdogan animait une conférence de presse à l’aéroport international Ataturk dans la ville d’Istanbul, dimanche en début de soirée, peu avant son départ pour le Vatican, dans le cadre d’une visite officielle qui prendra fin demain lundi.

Le président turc a indiqué qu’il discuterait avec le Pape du Vatican au cours de sa visite des crises en Palestine, à Jérusalem, en Syrie, en Irak et de la lutte contre le terrorisme, des problèmes des réfugiés ainsi que de l’islamophobie grandissante dans l’Occident.

Erdogan a mis l’accent sur l’importance que revêt la visite qu’il accomplit alors qu’il assure la présidence périodique de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), dont le nombre des habitants des pays membres s’élève à 1,7 milliard et dès lors que le souverain pontife est le leader spirituel de la communauté catholique dans le monde.

Il a ajouté que ces « deux pôles majeurs constituent actuellement un élément décisif dans la région », saluant, à ce propos, la contribution du Pape François et d’autres dirigeants au vote en faveur d’une résolution favorable à Jérusalem à l’Assemblée générale des Nations Unies.

D’autre part, Erdogan, a indiqué que son pays s’emploie à élever le volume des échanges commerciaux avec l’Italie à 30 milliards de dollars, d’ici 2030, après que ce volume ait atteint l’année écoulée les 20 milliards de dollars environ.

Etiquette: ;