Les femmes d’Allemagne ont été contraintes d’organiser un mouvement «120 décibells», dirigé contre la violence des migrants du Moyen-Orient et de l’Afrique, rapporte par la chaîne de télévision israélienne « Channel 9 ».

Quand, il y a un an, une vague de violences sexuelles de la part de «nouveaux Européens» a été dite et écrite par les médias russes, en réponse, il y a eu des rires et des accusations de propagande. Aujourd’hui, les Allemands doivent créer des unités d’autodéfense au sens propre.

Pourquoi « 120 décibells » ? C’est le volume d’un dispositif ordinaire d’alarme de poche, que de nombreuses femmes portent aujourd’hui avec elle. 120 décibells est le nom de notre protestation contre la violence importée. Faites comme nous, et parlez sous le hashtag # 120db de votre expérience, accumulée lors d’une rencontre avec des étrangers, la violence et l’intimidation», appellent les militantes de la protestation.

Dans une vidéo publiée sur la chaîne officielle du mouvement, les femmes accusent les autorités européennes du fait qu’en raison de leur politique migratoire, les filles sont assassinées et violées par les «nouveaux propriétaires de l’Allemagne».

 

Etiquette: ; ;