L’OTAN s’intéresse à la coopération et au dialogue avec la Russie, plutôt que d’une nouvelle guerre froide, a déclaré le Secrétaire général Jens Stoltenberg, parlant à Oslo lundi lors d’une conférence de sécurité, organisée par le Comité norvégien de l’Atlantique.

«Nous ne voulons pas d’une nouvelle guerre froide parce que la Russie est notre voisin, et nous voulons coopérer avec la Russie et nous sommes engagés à de bonnes relations avec elle, a déclaré le chef de l’alliance. « A ceux qui doutent que cela soit possible, je dis qu’il n’y a pas de contradictions entre la force, la position ferme et le désir de dialogue. En Norvège, nous nous parlions toujours avec les Russes des problèmes de la pêche, des frontières, etc., de sorte que la participation au dialogue avec la Russie. Alors le dialogue avec la Russie n’est pas le signe de faiblesse ».

Comme l’a souligné Stoltenberg, après les événements ukrainiens et la réunification de la Crimée à la Russie, le dialogue entre l’OTAN et la Russie a été suspendu, mais il a été reconnu plus tard la nécessité de le renouveler. À ce jour, a-t-il déclaré, six réunions importantes ont eu lieu entre des représentants de haut niveau de la Fédération de Russie et de l’OTAN. Répondant aux questions de l’auditoire, il a notamment souligné la nécessité de discuter des questions nucléaires et des questions de désarmement avec la Russie.

Plus sur TASS:
http://tass.ru/mezhdunarodnaya-panorama/4930125

Etiquette: ; ;