La justice britannique a annoncé mardi qu’elle se prononcerait à nouveau le mardi 13 février sur le maintien ou non du mandat d’arrêt contre le fondateur de WikiLeaks Julian Assange, réfugié à l’ambassade d’Equateur de Londres.

La juge du tribunal londonien de Westminster, qui a décidé mardi qu’il restait valide, dira alors s’il est dans l’intérêt public de maintenir ce mandat d’arrêt, délivré après que Julian Assange eut enfreint les conditions de sa liberté sous caution octroyée en marge d’accusations de viol en Suède.

Etiquette: ; ;