L’explosion d’une moto piégée a fait aujourd’hui un mort et sept blessés dans le Balouchistan, province instable du sud du Pakistan, rapportent les autorités.

Un engin explosif improvisé, « caché dans une moto dans une zone peuplée de la ville de Panjgur, a été actionné par une télécommande », a indiqué à l’AFP Ghulam Ali, le secrétaire provincial de l’Intérieur. Deux des blessés se trouvent dans un état critique, a indiqué Bashir Bangulzai, le commissaire de la région de Makran, dont Panjgur fait partie. Bangulzai a confirmé le déroulé de l’attaque.

Une fillette de 6 ans et sa mère sont par ailleurs décédées hier dans une banlieue de Panjgur lorsqu’une grenade que l’enfant avait trouvé près de sa maison et avec laquelle elle jouait a explosé. Le Balouchistan, frontalier de l’Iran, est la province la plus pauvre du Pakistan, malgré des gisements d’hydrocarbures et de minéraux, mais aussi la plus instable.

En plus de groupes séparatistes balouches, des insurgés islamistes tentent d’infiltrer le Balouchistan, par ailleurs l’une des principales zones de violence sectaire. La Chine y investit massivement dans le cadre du Corridor économique Chine-Pakistan (CPEC), un projet d’un montant de 54 milliards de dollars visant à relier l’ouest chinois à l’océan indien, dont l’extrémité, le port de Gwadar, se trouve au Balouchistan.

Le Pakistan accuse l’Inde, son ennemi régional, de nourrir l’insécurité pour nuire au CPEC et déstabiliser le pays.

Etiquette: ;