Martin Schulz a annoncé mercredi soir vouloir quitter prochainement la présidence du parti social-démocrate allemand, après l’accord trouvé avec les conservateurs d’Angela Merkel sur un futur gouvernement.

Andrea Nahles, appelée à lui succéder. L’ancien président du Parlement européen âgé de 62 ans, qui vise le poste de ministre des Affaires étrangères, a estimé devant la presse à Berlin ne pas être en mesure d’assurer au mieux « le processus de renouvellement » du parti. Andrea Nahles, 47 ans et cheffe du groupe parlementaire du parti, est appelée à lui succéder. L’ancienne ministre du Travail, qui a exclu de participer à une nouvelle grande coalition, serait la première femme à diriger le plus vieux parti d’Allemagne. « Le parti doit rajeunir et se féminiser. Après 150 ans, ce parti revient enfin à une femme », a déclaré Martin Schulz.

Il a précisé vouloir organiser un congrès extraordinaire pour l’élection d’Andrea Nahles après un vote prévu des militants sur le projet de coalition entre le SPD et les conservateurs. Cette consultation interne se déroulera à partir du 20 février auprès des 460.000 militants sociaux-démocrates et le résultat en sera communiqué le 4 mars. Sans leur aval, le gouvernement ne pourra pas être formé.

Etiquette: ; ;