Le Conseil de sécurité de l’ONU devrait appeler à un cessez-le-feu immédiat en Syrie, alors que la situation humanitaire dans le pays « s’aggrave de jour en jour ».

‘est ce qu’a déclaré jeudi aux journalistes le Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies François Delattre, à l’occasion d’une réunion du Conseil de sécurité.

Selon lui, la situation en Syrie est revenue à ce qui avait été observé « pendant la période la plus sombre de ce conflit », et l’année dernière, le pays avait enregistré « le plus grand nombre de victimes parmi les civils ». Le diplomate a mis surtout l’accent sur la situation dans la province d’Idlib et dans la banlieue de Damas Est Ghuta, accusant les autorités syriennes de bombardements aveugles et l’utilisation de tactiques de blocus.

« Par conséquent, la France cherche une réponse forte auprès du Conseil de sécurité pour appeler à un cessez-le-feu immédiat en Syrie, ainsi que pour assurer un accès complet et sans entrave à tous ceux qui en ont besoin ».

Etiquette: ; ;