La direction de l’Union européenne (UE) ne croit pas à la possibilité d’un règlement définitif des relations avec la Grande-Bretagne après son retrait de la communauté dans les délais prévus pour la période de transition – jusqu’à la fin de 2020.

«Personne ne croit que la période de transition se termine à la fin de 2020, – cite l’agence « Reuters » les propos d’un de ses sources dans les organes de l’UE. Mais nous ne voulons pas faire la proposition visant à étendre dès maintenant, car il nous donne l’effet de levier à Londres au cours des négociations. »
Selon les sources de l’agence, après son retrait de l’UE en mars 2019, la Grande-Bretagne ne sera pas en mesure de conclure un accord de libre-échange avec l’UE pendant la période de transition qui devrait s’achever avant la fin de 2020.

Pendant la période de transition, le Royaume-Uni restera membre du marché européen, sous réserve du paiement intégral au budget européen du montant de ses contributions convenues, conformément à toutes les lois et directives de l’UE, y compris les nouvelles. En même temps, la Grande-Bretagne sera exclue du processus décisionnel dans l’Union européenne.
Selon Reuters, de nombreux membres du gouvernement britannique sont conscients que la période de transition devra être prolongée, mais ont peur de le faire, puisque l’extension officielle de la présence du pays dans l’union douanière de l’UE peut entraîner la démission du gouvernement britannique.

Plus sur TASS:
http://tass.ru/mezhdunarodnaya-panorama/4942005

Etiquette: ; ;