La cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques d’hiver s’est tenue vendredi à Pyeongchang. Un spectacle fort en émotion qui a offert de nombreux symboles de paix aux spectateurs.

La cérémonie était forte en images et en émotions. Les Jeux Olympiques de Pyeongchang se sont ouverts vendredi sur une note de paix et de partage. Comme promis, c’est en effet la paix qui a été mise en avant lors de ce grand spectacle. D’abord, la Corée du Nord et la Corée du Sud ont défilé côte à côte, sous un même drapeau unifié. Puis, moment fort, la chanson «Imagine» de John Lennon, véritable hymne pacifique, a été interprété alors que deux colombes formées de jeunes danseurs se sont rassemblées pour ne former qu’une. Enfin, le flambeau de la flamme olympique a été passé à la patineuse Kim Yu-na par les deux hockeyeuses coréennes, une du Nord, Jong Su Hyon, et une du Sud, Park Jong-ah, engagées dans la même équipe à Pyeongchang.

Le décor de paix avait été planté dès le compte à rebours, avant même le début de la cérémonie, effectué par des vagues remontant vers le centre du stade en forme de pentagone, où se situait une cloche, représentant la cloche du temple de Sangwon, surnommée la cloche de la paix, qui a été frappée d’un jet de lumière pour lancer le spectacle.

Signe d’un rapprochement, du moins pour la période olympique, Kim Yo Jong, soeur du dictateur nord-coréen Kim Jong Un, a serré la main du président sud-coréen Moon Jae-in. Un geste symbolique, historique et fort, encore totalement inimaginable il y a quelques semaines. « Vous allez tous nous inspirer, pour vivre en paix et en harmonie, malgré nos différences », a lancé le président du Comité international olympique, l’Allemand Thomas Bach, à l’attention des sportifs réunis derrière lui en tribunes.

Lien

Etiquette: ;