Dix syndicats d’Air France, dont ceux représentant les pilotes, appellent à une journée de grève le 22 février pour réclamer une augmentation générale de 6% en 2018, « au titre de l’inflation perdue » depuis six ans, selon un tract consulté vendredi par l’AFP.

Trois syndicats de pilotes (SNPL, Spaf et Alter), deux d’hôtesses et stewards (SNPNC et Unsa-PNC), ainsi que cinq organisations au sol (CGT, FO, SUD, CFTC et SNGAF) s’opposent à l’accord minoritaire prévoyant 1% d’augmentation générale en deux temps pour 2018.

L’accord, signé par la CFE-CGC et la CFDT, constitue une « aumône (…) bien en deçà des attentes des salariés » car « elle ne pourra compenser l’augmentation du coût de la vie et rattraper les salaires bloqués depuis 2011 », date de la dernière augmentation générale, estiment les signataires du tract. « Au titre de l’inflation perdue (2012-2018), nous demandons une augmentation générale des salaires de 6% », disent-ils.

Etiquette: ; ;