La chancelière allemande Angela Merkel espère que le différend entre Bruxelles et Varsovie sur la répartition des quotas de réfugiés sera réglé avec succès.

«En ce qui concerne la répartition des réfugiés que nous avons différents points de vue. Il faut poursuivre les négociations sur cette question, je fais un pari sur ce que nous trouvons la solidarité et une solution européenne», a déclaré la cheffe du gouvernement allemand à la veille de visite à Berlin du Premier ministre polonais Matuesz Moravetsky ( 16 février).

En automne 2015, les pays de l’UE ont décidé de réinstaller 160 000 réfugiés sur leur territoire, se trouvant à l’époque en Grèce et en Italie. Les quotas étaient répartis proportionnellement à la population des pays de la communauté. La Pologne, la Hongrie, la Slovaquie et la République tchèque ont voté contre ces quotas.

« Nous avons tous adhéré à l’UE et nous nous sommes engagés à respecter les principes juridiques », a déclaré Mme Merkel, « et s’il y a des questions, des doutes ou des critiques sur cette question, ils devraient être discutés intensivement ».

Etiquette: ; ;