Dans un bref communiqué, le porte-parole du ministère de la Santé à Gaza, Achraf al-Qodra, a déclaré que « l’armée de l’occupation tire directement contre les civils (les manifestants contre la décision américaine au sujet de Jérusalem) dans les zones orientales limitrophes de la ligne de démarcation ».

Для плеера требуется установить Flash Player

« Les blessés qui ont été transférés aux hôpitaux dans la Bande de Gaza souffraient de blessures par tirs de balles directs, et dont la majorité sont graves. Certains blessés ont été touchés à la tête au dos et aux pieds », a expliqué al-Qodra.

Plus tôt dans la journée du vendredi, quatorze Palestiniens ont été blessés par des tirs israéliens et ce dans des affrontements à la frontière entre la bande de Gaza et Israël.

L’un des quatorze victimes a été grièvement blessé.

Les affrontements ont éclaté suite à des protestations contre la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d’Israël.

A LIRE : Jérusalem «n’est pas à vendre»

Etiquette: ; ;