Le ministre des Affaires étrangères avaient annoncé qu’une centaine de jihadistes français avaient été arrêtés par les forces kurdes en Syrie. Samedi, l’entourage de Jean-Yves Le Drian évoque des signalements et non des arrestations.

Une centaine de jihadistes français sont signalés en Syrie, a-t-on indiqué samedi 10 février dans l’entourage du ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian. Des propos qui rectifient les déclarations du ministre des Affaires étrangères cette semaine qui évoquait l’arrestation de ces individus par les forces kurdes dans ce pays. « Ce sont des personnes qui nous ont été signalées par des familles ou leurs avocats. Elles peuvent être signalées comme détenues, retenues ou simplement présentes sur place », a-t-on précisé.

Au total, près d’une trentaine de familles sont ainsi signalées, dont « cinq ou six » seulement se trouvant dans des camps de détention, a-t-on ajouté. « Sur la centaine de signalements concernés, il y a une soixantaine d’enfants, le reste sont des adultes », a-t-on encore précisé.

Le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian avait déclaré mercredi sur BFMTV qu’une « petite centaine » de jihadistes avaient été « arrêtés par les Kurdes en Syrie ».

Etiquette: