Le chef du Pentagone James Mattis a reconnu qu’une partie des groupes terroristes PYD / PKK, soutenus par des États-Unis, se faisant appeler les forces démocratiques syriennes (SDS), de sotnt réinstallés à partir de diverses régions de la Syrie dans la région d’Afrine, où l’offensive « Rameau d’olivier » se poursuit.

Dans une interview accordée aux journalistes lors d’une tournée en Europe, le chef du Pentagone a parlé des mesures prises pour lutter contre les terroristes en Syrie.

Selon Mattis, en raison de l’opération Afrin «l’attention des Kurdes est passé de la lutte contre l’EI sur la situation dans le nord-ouest de la Syrie, Il s’agit d’environ 50 pour cent des combattants SDS ou un peu plus. Les Kurdes d’Afrin subissent des attaque, ce qui disperce leur attention, et une partie des unités sont envoyées dans cette région », a déclaré le chef du Pentagone.

Mattis a également noté que la Turquie est le seul pays de l’OTAN sur le territoire duquel le « soulèvement armé » se poursuit.

Etiquette: ; ;