L’OTAN ne cherche pas une nouvelle «guerre froide» ou une nouvelle course aux armements et continue à compter sur l’amélioration des relations avec la Russie, a déclaré le secrétaire général de l’Alliance Jens Stoltenberg.

«L’OTAN est une alliance défensive, ce que nous faisons est proportionnée et mesurée». Après la « guerre froide », pendant de nombreuses années, les Alliés ont réduit les dépenses militaires et les capacités militaires, en essayant d’établir un partenariat avec la Russie», a dit Stoltenberg en réponse à la question d’un journaliste, comment l’alliance réagit aux accusations de provoquer une nouvelle course aux armements.
Il a accusé de nouveau la Russie de l' »annexion » de la Crimée et de la déstabilisation de la situation dans l’Ukraine de l’est, en dépit du fait que Moscou a souligné à plusieurs reprises qu’il ne soit pas partie au conflit en Ukraine et est intéressé du règlement le plus bientôt de la situation dans le pays voisin.

«En réponse, nous prenons des mesures défensives proportionnelles, l’augmentation de la présence militaire de l’alliance dans l’est. En même temps, nous nous engageons à de meilleures relations avec la Russie, nous ne voulons pas une nouvelle « guerre froide » et une nouvelle course aux armements », a dit Stoltenberg.

Etiquette: ;