Guévorg Mirzayan, professeur agrégé du Département de science politique à l’Université financière auprès du gouvernement de la Fédération de Russie considère que la politique étrangère de Trump continue à se remplir des stratégies et des documents politiques.

Maintenant, ils ont été ajoutés par le rapport « Evaluation des menaces globales » du directeur du Renseignement national, Daniel Coates.

Le rapport dessine un avenir très inquiétant. Presque dans tous les domaines d’analyse en 2018, tout sera encore pire qu’en 2017, et là où ce n’est pas pire, ce n’est pas beaucoup mieux. Une préoccupation particulière est la stabilité stratégique. « Le risque de conflit entre les Etats – y compris entre les grandes puissances – est plus élevé que jamais après la fin de la guerre froide », indique le document. La plus grande menace à cet égard, selon les auteurs du rapport, vient de la RPDC.

Quant à la Russie, selon les auteurs du document, elle continuera à diffuser de fausses informations à travers les médias sous son contrôle et des «personnages cachés en ligne» pour stimuler le sentiment anti-américain, saper la démocratie et empêcher l’intégration européenne de l’Ukraine et des républiques post-soviétiques. Sans parler de l’impact sur les élections américaines de mi-mandat pour renforcer « les tensions sociales et politiques croissantes aux Etats-Unis ».

Etiquette: ; ;