La situation dans la province syrienne de Deir ez-Zor reste tendue depuis près d’un mois. Trois semaines après avoir la tentative de Damas de reprendre le contrôle des champs petroliers et d’une raffinerie de pétrole, les forces pro-syriennes n’ont même pas avancé d’un mètre.

Cependant, dans la matinée du 27 février, il y a eu une « percée » vers l’usine de traitement de gaz de Konoko, ce qui a abouti à un combat à courte terme avec les unités kurdes.

Selon des sources locales, en réponse à cette attaque, l’avion de la coalition américaine a attaqué les forces syriennes. Celles-ci, à leur tour, ont effectué des lancements de missiles anti-aériens sur les combattants.

Aucune des parties n’a encore commenté cet incident. Cependant, ces rapports semblent assez logiques : les Etats-Unis, comme précédemment, délimitent la «ligne rouge» les Syriens ne devraient pas franchir, et les forces pro-gouvernementales, enseignées par une expérience amère, commencent à utiliser des systèmes antiaériens contre les avions menaçants.

Etiquette: ;