Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a salué jeudi « la résistance » du président syrien Bachar al-Assad, dont le pays est en guerre depuis sept ans, a indiqué son site khamenei.ir.

Déclenché en mars 2011 par la répression gouvernementale de manifestations pacifiques, le conflit en Syrie s’est complexifié avec l’implication de pays étrangers et de groupes jihadistes, sur un territoire de plus en plus morcelé. Il a fait plus de 340.000 morts et des millions de déplacés et réfugiés.

« La Syrie est en première ligne et il est de notre devoir de soutenir la résistance de ce pays. Bachar Assad est apparu comme un grand combattant », a déclaré M. Khamenei, en recevant le ministre syrien des Affaires religieuses, Mohammed Abdel Sattar.

« Il a résisté et cela est très important pour un peuple », a souligné le numéro un iranien.

L’Iran est le principal du régime syrien, au côté de la Russie, et envoie sur place des « conseillers militaires » ainsi que des « volontaires » iranien, afghans mais aussi pakistanais et irakiens pour épauler l’armée syrienne contre les groupes jihadistes et rebelles.

Etiquette: ;