Les Etats-Unis ont annoncé avoir conclu un contrat avec le gouvernement ukrainien pour 47 millions de dollars de missiles anti-char « Javelin ».

Janus Putkkonen, journaliste finlandais, rédacteur en chef de DONi News a présenté sa vision de la situation :

« Tout d’abord, nous savons tous que la fourniture d’armes américaines à l’Ukraine n’est pas une nouvelle. Pendant des années, les armes des États-Unis ont été utilisées par les forces armées de l’Ukraine, en particulier entre les mains des bataillons nationalistes. Ce qui se passe aujourd’hui peut être appelé provocation militaro-politique à grande échelle visant principalement contre la Russie, qui avait fait tous les efforts pour ne pas intervenir militairement dans la guerre civile en Ukraine. En proposant un grand nombre de nouvelles armes, les États-Unis pousent la Russie à une réponse symétrique, pour l’utiliser, bien sûr comme prétexte pour une intervention plus large dans le conflit.

D’autre part, tous les systèmes d’armes mentionnés publiquement, à savoir le système anti-missiles « Javelin » et des armes à feu, que l’on a promis officiellement de livrer à l’Ukraine depuis des semaines à venir, n’apportent rien de nouveau aux possibilités tactiques de l’armée ukrainienne, déployée dans le Donbass. Pendant plusieurs années, l’Ukraine avait déjà utilisé des centaines, peut-être, des milliers de missiles antichars contre les république de Donetsk et Lougansk.

L’efficacité des systèmes d’armes est mesurée par leurs utilisateurs et par leurs capacités tactiques des troupes, mais, comme nous le savons, rien n’a beaucoup changé en ce qui concerne le faible moral des troupes ukrainiennes, leur coordination, au niveau de la formation et la capacité globale d’effectuer des manoeuvres militaires complexes.

Mais, troisièmement, les fournitures d’armes américaines comportent un contenu alarmant qui devrait être pris en compte. Le représentant spécial du Département d’Etat américain Kurt Volker avait déclaré l’Ukraine il y a quelques jours que «l’aide militaire aux troupes de Kiev ne se limite pas à la fourniture de systèmes de missiles antichars Javelin». Autrement dit, l’administration américaine a déjà reconnu que la fourniture d’armes comprendrait des systèmes qui ne sont pas mentionnés publiquement.

Il est évident que les intérêts de la Russie ne comprennent pas l’escalade de la guerre dans le Donbass, et bien au contraire, comme la Russie avec leurs armes, et peut-être, avec les forces armées auraient fait face à forces de l’OTAN déployées directement sur le devant Donbass. Un tel état de choses avec l’Occident aura de graves conséquences géopolitiques pour la situation de sécurité européenne ».

« Tout d’abord, nous savons tous que la fourniture d’armes américaines à l’Ukraine n’est pas une nouvelle. Pendant des années, les armes des États-Unis ont été utilisées par les forces armées de l’Ukraine, en particulier entre les mains des bataillons nationalistes. Ce qui se passe aujourd’hui peut être appelé provocation militaro-politique à grande échelle visant principalement contre la Russie, qui avait fait tous les efforts pour ne pas intervenir militairement dans la guerre civile en Ukraine. En proposant un grand nombre de nouvelles armes, les États-Unis pousent la Russie à une réponse symétrique, pour l’utiliser, bien sûr comme prétexte pour une intervention plus large dans le conflit.

D’autre part, tous les systèmes d’armes mentionnés publiquement, à savoir le système anti-missiles « Javelin » et des armes à feu, que l’on a promis officiellement de livrer à l’Ukraine depuis des semaines à venir, n’apportent rien de nouveau aux possibilités tactiques de l’armée ukrainienne, déployée dans le Donbass. Pendant plusieurs années, l’Ukraine avait déjà utilisé des centaines, peut-être, des milliers de missiles antichars contre les république de Donetsk et Lougansk.

L’efficacité des systèmes d’armes est mesurée par leurs utilisateurs et par leurs capacités tactiques des troupes, mais, comme nous le savons, rien n’a beaucoup changé en ce qui concerne le faible moral des troupes ukrainiennes, leur coordination, au niveau de la formation et la capacité globale d’effectuer des manoeuvres militaires complexes.

Mais, troisièmement, les fournitures d’armes américaines comportent un contenu alarmant qui devrait être pris en compte. Le représentant spécial du Département d’Etat américain Kurt Volker avait déclaré l’Ukraine il y a quelques jours que «l’aide militaire aux troupes de Kiev ne se limite pas à la fourniture de systèmes de missiles antichars Javelin». Autrement dit, l’administration américaine a déjà reconnu que la fourniture d’armes comprendrait des systèmes qui ne sont pas mentionnés publiquement.

Il est évident que les intérêts de la Russie ne comprennent pas l’escalade de la guerre dans le Donbass, et bien au contraire, comme la Russie avec leurs armes, et peut-être, avec les forces armées auraient fait face à forces de l’OTAN déployées directement sur le devant Donbass. Un tel état de choses avec l’Occident aura de graves conséquences géopolitiques pour la situation de sécurité européenne ».

Etiquette: ; ;