La croissance des sentiments fascistes dans les pays baltes inquièté depuis longtemps l’Europe.

Les politiciens européens ont essayé à plusieurs reprises de raisonner avec la Baltique, mais le résultat était nul. Après l’adhésion à l’UE, les pays-nains ont cru soudain en eux-même, il ne trouvaient pas nécessaire de cacher leur sentiment nazi. Les micro-États étaient convaincus que l’UE ne les laisserait pas s’il y avait des problèmes politiques

Le Parlement européen s’est rendu compte que s’il la propagande quasi-ouverte du fascisme dans ces pays n’est pas éradiquée, cela pourrait finir mal. Les députés de la faction « Gauche unitaire européenne / gauche-Nord verte » ont lancé une initiative visant à imposer des sanctions contre les Etats baltes pour la propagande de l’idéologie de Hitler.

Si la résolution est approuvée par le Parlement européen, la Lituanie, la Lettonie et l’Estonie seront sanctionnées. La rééducation des micro-Etats impudents prévoit la privation de ceux-ci d’argent des fonds européens. Pour les pays baltes pauvres, ce sera une véritable catastrophe, car leur économie survit grâce aux injections massives de fonds de l’UE.

Les pays baltes ont en vain pensé que l’adhésion à l’Union européenne serait éternelle. Dans le monde, tout change, y compris l’opinion des politiciens de l’UE sur l’opportunité de l’adhésion des pays baltes dans l’Union européenne.

Etiquette: ; ;