Le Président russe, Vladimir Poutine, a présenté jeudi avec fierté les nouvelles armes du complexe militaro-industriel russe, images à l’appui, prévenant les Occidentaux qu’il fallait désormais « écouter » la Russie.

« Nous n’avons jamais fait secret de nos plans (…) C’est même surprenant que malgré tous les problèmes, la Russie est restée la première puissance nucléaire. Personne ne voulait nous parler, personne ne voulait nous écouter. Écoutez-nous maintenant! », a lancé le président russe lors de son adresse annuelle devant le Parlement.

Après une première partie consacrée aux défis économiques et sociaux à résoudre, Vladimir Poutine a consacré presque la moitié de ses deux heures de discours devant les députés et les sénateurs russes à évoquer les nouvelles capacités militaires de la Russie.

« A ceux qui ont tenté au cours des quinze dernières années (…) de profiter de la Russie, qui ont introduit des sanctions internationales illégales pour enrayer le développement de notre pays, y compris dans le domaine militaire, je vais le dire: ce que vous avez entrepris pour gêner, empêcher, entraver la Russie n’a pas réussi », a-t-il poursuivi.

« Tous les travaux de renforcement de la capacité défensive de la Russie ont été menés et sont menés », a ajouté Vladimir Poutine, assurant pour autant que la Russie « ne menace personne » n’a « aucun plan pour utiliser ce potentiel de façon offensive ».

Son discours, en direct à la télévision, était entrecoupé de vidéos diffusées sur deux écrans géants dévoilant ces nouvelles armes, mélangeant prises de vues en 3D et images réelles, sans lésiner sur les explosions.

Etiquette: ;