Matteo Salvini n’a jamais été aussi proche du pouvoir. Le chef de la « Ligue du nord » est tellement assuré de son succès aux élections législatives italiennes du 4 mars prochain, qu’il prête déjà serment.

Il doit notamment à la simplicité de son slogan : « Les Italiens d’abord ». Ce nationaliste de 44 ans déclare admirer Vladimir Poutine et Donald Trump et considère l’Euro comme « un crime contre l’humanité ». Allié du Front national au parlement européen, il revendique son amitié avec Marine Le Pen.

Une popularité grandissante
Quand un néofasciste blesse six Africains par balles en Italie, sa campagne décolle. Il dénonce cette violence en la justifiant, accusant l’immigration devenue hors de contrôle. De 4% en 2013, la Ligue pourrait obtenir 16% demain.

Etiquette: ;