Le gouvernement palestinien a condamné, lundi, l’annonce du président de la République du Guatemala, Jimmy Morales, de transférer l’ambassade de son pays en Israël de la ville de Tel-Aviv à Jérusalem en mai prochain.

Le gouvernement a appelé, dans un communiqué au terme de sa réunion hebdomadaire à Ramallah, les Etats arabes et islamiques à « prendre une position ferme à l’égard de cette mesure ».

« La décision du Guatemala est contraire aux bases et aux principes du droit international et aux résolutions de légitimité internationale », souligne-t-il.

Le gouvernement palestinien a appelé les Etats du monde à reconnaître l’Etat de Palestine.

Le président de la République du Guatemala, Jimmy Morales, avait annoncé, plus tôt dans la journée du lundi, son intention de transférer l’ambassade de son pays de Tel Aviv à Jérusalem, en mai prochain.

L’annonce de Morales a été faite, à la suite d’une réunion, dimanche, avec le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, dans la capitale américaine Washington.

Le président américain, Donald Trump, avait annoncé, le 6 décembre dernier, la reconnaissance de Jérusalem, par ses deux parties Est et Ouest, comme étant la capitale d’Israël, et le transfert de l’ambassade américaine à la ville occupée.

Cette annonce avait provoqué une colère palestinienne et des condamnations arabes, islamiques et internationales.

Etiquette: ;