Pour la première fois depuis son arrivée au pouvoir en 2011, le numéro un nord-coréen a reçu lors d’un dîner à Pyongyang des émissaires envoyés par la Corée du Sud.

Kim Jong-un et de Chung Eui-yong, le conseiller à la sécurité nationale du président sud-coréen

Cette visite s’inscrit dans le cadre des efforts de dialogue initiés par le président sud-coréen Moon Jae-in pour apaiser les tensions provoquées par les progrès rapides du programme nucléaire du régime des Kim.

Ce sont les photos d’un Kim Jong-un tout sourire, serrant chaleureusement la main de ses hôtes sud-coréens, que diffuse ce mardi 6 mars 2018 la presse officielle nord-coréenne.

Selon cette dernière, l’homme fort de Pyongyang aurait eu lors de ce dîner avec les émissaires de Séoul « des discussions à cœur ouvert » et « satisfaisantes » sur l’amélioration des relations inter-coréennes et sur le maintien de la paix dans la péninsule.

Le gouvernement sud-coréen n’a pas encore donné sa version de l’entrevue. Il s’est contenté d’indiquer qu’elle n’avait « pas été décevante ». Séoul estime que cette rencontre exceptionnelle est le signe que le régime prend au sérieux ses efforts de médiation.

L’objectif des émissaires sud-coréens est de persuader Pyongyang d’entamer des pourparlers de dénucléarisation avec les Etats-Unis, avant que les tensions n’atteignent un point de non-retour.

La délégation rentre à Séoul dans la journée, puis s’envolera pour Washington. La Corée du Sud espère que la réponse des Nord-Coréens obtenue à Pyongyang permettra de convaincre les Etats-Unis de reprendre les négociations.

Etiquette: ;