Faute d’équipement nécessaire pour déchiffrer le contenu de la boîte noire en Iran, elle sera envoyée en France, a déclaré Mohammad Reza Rezaee Kouchi.


L’information de la boîte noire de l’avion accidenté nécessite un examen technique à décoder, et la France en tant que constructeur de l’avion aidera l’Iran à cet égard, a-t-il précisé.

Un groupe de responsables iraniens seront également rendus en France dans ce sens.

Le 18 février, un ATR de la compagnie iranienne Aseman Airlines, qui assurait la liaison entre la capitale Téhéran et la ville de Yasuj, dans le sud-ouest de l’Iran, s’est écrasé.

Etiquette: ; ;