Emmanuel Macron a annoncé mardi à Agen que les peines inférieures à six mois « pourront s’exécuter hors » de prison et a prôné la fin de « l’automaticité » de l’aménagement pour les peines inférieures à un an.

 

« Nous allons transformer l’aménagement systématique des peines. Pour les peines inférieures à un an, nous mettrons un terme à l’automaticité », a déclaré le président de la République dans un discours à l’Ecole nationale d’administration pénitentiaire (Enap).

« C’est le tribunal qui devra décider expressément d’un aménagement au vu du profil de la personne et non plus en se soumettant à un système automatique », a-t-il expliqué.

 

Etiquette: ;