Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a affirmé que l’opération Rameau d’olivier allait se poursuivre jusqu’à éliminer le dernier terroriste à l’Ouest comme à l’Est de l’Euphrate et s’étendrait ainsi jusqu’à la frontière irakienne.

Erdogan s’exprimait, vendredi, lors d’une cérémonie organisée au siège de son parti, le AK Parti (Parti de la Justice et du Développement) à Ankara.

Il a dans un premier temps donné des détails sur l’évolution de l’opération Rameau d’olivier lancée par l’armée turque le 20 janvier dernier avec pour objectif de libérer la région d’Afrin, au Nord-ouest de la Syrie, de l’emprise des organisations terroristes.

Dans ce cadre, le président turc a annoncé la neutralisation de 3 171 terroristes depuis le début de l’opération, assurant qu’actuellement, le centre d’Afrin était assiégé. « Nous pouvons entrer dans le centre d’Afrin, très bientôt », a t-il précisé.

« Nous avons sécurisé une superficie équivalente à 815 km2 », a poursuivi le dirigeant turc, rappelant que la Turquie n’avait pas de visée expansionniste en Syrie.

« Nous ne sommes pas à Afrin pour l’occuper. Nous allons libérer cette zone des organisations terroristes qui veulent l’occuper, et la livrer à ses vrais propriétaires » ,a t-il réaffirmé.

Le chef de l’Etat turc a aussi affirmé que l’opération Rameau d’olivier allait se poursuivre jusqu’à éliminer le dernier terroriste à l’Ouest comme à l’Est de l’Euphrate et ce, jusqu’à la frontière irakienne.

« Aujourd’hui nous sommes à Afrin, demain nous serons à Manbij. Le jour d’après, nous éliminerons les terroristes de l’Est de l’Euphrate jusqu’à la frontière irakienne », a-t-il ajouté.

Etiquette: ; ;