Le secrétaire d’Etat américain, Rex Tillerson, a évoqué, jeudi, à Addis-Abeba, l’existence « de messages potentiellement positifs de Pyongyang » précisant qu' »il reste toutefois encore beaucoup à faire avant d’entamer des négociations ».

Tillerson s’exprimait lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue éthiopien, Workneh Gebeyehu, tenue dans la capitale éthiopienne.

Le chef de la diplomatie américaine a souligné que le premier pas consistait à engager des pourparlers sur les négociations escomptées.

Pour sa part, Pyongyang s’est déclarée prête au dialogue avec les Etats-Unis et à renoncer à son programme nucléaire et ses missiles balistiques, une fois sa sécurité assurée.

Plus tôt dans la journée, Pékin a appelé Washington et Pyongyang « à entamer un dialogue, dans les plus brefs délais ».

Deux envoyés spéciaux du président sud-coréen, Moon Jae-in, ont entamé, jeudi, une visite aux Etats-Unis, après s’être rendus en Corée du Nord, pour informer l’Administration américaine des résultats des récentes négociations des deux Corées tenues à Pyongyang.

Etiquette: ;