Le gouvernement du président américain Donald Trump « ne voit pas le danger » des discussions qu’il compte ouvrir avec le régime nord-coréen, a estimé sa rivale malheureusee à l’élection mais aussi ancienne chef de la diplomatie américaine Hillary Clinton.

Si vous voulez discuter avec Kim Jong-Un de ses armes nucléaires, il vous faut des diplomates expérimentés », ce qui manque actuellement aux Etats-Unis, a-t-elle déclaré au journal néerlandais Algemeen Dagblad. « Il faut des gens qui connaissent bien les dossiers et qui savent déchiffrer les Coréens du Nord et leur langage », a-t-elle expliqué dans cette interview publiée ce samedi.

Or, selon la démocrate battue aux élections, le département d’Etat a perdu beaucoup de diplomates avec l’arrivée au pouvoir de M. Trump et il n’en reste pas beaucoup qui soient capables de négocier avec Pyongyang : « vous ne pouvez pas avoir de diplomatie sans diplomates », a souligné Mme Clinton, et « le danger n’est pas reconnu par le gouvernement Trump ». Mme Clinton se trouvait aux Pays-Bas pour un discours sur la situation internationale.

Etiquette: ; ;