La récente course aux armements affichée par le président russe Vladimir Poutine ne modifie pas la vision stratégique des États-Unis, a assuré dimanche le secrétaire américain à la Défense Jim Mattis.

Le 1er mars, Vladimir Poutine a présenté de nouveaux équipements militaires à grand renfort d’images de synthèse, comprenant notamment un missile de croisière à propulsion nucléaire à « portée illimitée », un véhicule submersible plus rapide qu’un sous-marin et une mystérieuse arme laser. En visite au sultanat d’Oman, Jim Mattis a affirmé à des journalistes que cette démonstration ne changeait rien à la vision des choses du Pentagone.

« Aucun changement dans la capacité militaire russe ». « Lorsque j’ai regardé les extraits de ce que (Poutine) a dévoilé sur les vidéos (…), je n’ai vu aucun changement dans la capacité militaire russe, et chacun des systèmes dont il parle, qui sont encore à plusieurs années d’échéance, je ne les vois pas modifier le rapport (de force) militaire », a estimé le responsable américain. « Ils ne nécessitent aucun changement dans notre politique de dissuasion », a-t-il ajouté, jugeant le discours du président russe « décevant mais pas surprenant ».

Le discours de Vladimir Poutine a dégradé encore davantage les relations russo-américaines, déjà plombées par les désaccords persistants sur l’Ukraine et la Syrie et par l’ingérence présumée de Moscou dans la présidentielle américaine en 2016.

Etiquette: ; ;