L’armée israélienne avait utilisé, vendredi dernier pour la première fois, des drones pour lancer des grenades lacrymogènes sur des manifestants palestiniens à la frontière de la Bande de Gaza, ont rapporté les médias israéliens mardi.

Le journal israélien Haaretz a rapporté, citant des sources de l’armée israélienne, que l’utilisation des drones pour lancer les grenades lacrymogènes est en phase pilote et n’est pas entrée en service.

Les sources, non citées par le journal, ont ajouté que « l’utilisation des drones permet à l’armée de contrôler les manifestants à une distance de sécurité ».

De son côté, la radio israélienne a noté qu’il s’agit d’un quadrirotor.

« Il est probable que les forces de la Garde-frontière opérant en Cisjordanie soient équipées de ces drones prochainement », a-t-elle ajouté.

L’armée israélienne utilise d’habitude des balles réelles, des balles recouvertes en caoutchouc et des grenades lacrymogènes en plus des grenades assourdissantes pour disperser les manifestants palestiniens.

Etiquette: